LA PROGRAMMATION 21/22 EST EN LIGNE !

Grâce à l’engagement renforcé des acteurs de notre réseau et des artistes invités, nous sommes heureux de vous offrir cette année une programmation riche et variée donnant lieu à de nombreux concerts dans tout le réseau, dans le respect des règles sanitaires.

Plus que jamais, nous sommes ravis de lancer une nouvelle saison. Nous espérons vous y retrouver nombreux !

La Belle Saison 2021-2022

Mise à jour : 19 octobre 2021

 

 

À venir ce mois-ci :

 

Marie-Josèphe Jude et David Grimal au Méjan

241809109_4405765702850111_3729434052179243639_n

©Julien Mignot / E.Manas

Concert le 17 octobre 2021 à 20h30 au Méjan (Arles)

Le violoniste David Grimal est de retour dans La Belle Saison avec une partenaire de longue date, la pianiste Marie-Josèphe Jude. Le duo propose un voyage dans la France de la première moitié du siècle dernier. Œuvres contrastées, grinçantes, écrites chacune pendant une Guerre Mondiale, les Sonates de Claude Debussy et Francis Poulenc regardent la mort en face : la première est l’œuvre d’un compositeur malade qui décèdera quelques mois après avoir achevé sa partition ; la seconde est un hommage au poète Federico Garcia Lorca assassiné par les fascistes. Tandis que la mélodieuse Sonate posthume de Maurice Ravel exprime sa nostalgie du siècle précédent, l’esprit de l’entre-deux-guerres s’incarne dans le Duo concertant d’Igor Stravinsky et ses rythmes enlevés.

 

Le Quatuor Hanson & Victoire Bunel

241866279_4408649102561771_5028111511697148013_n

©Rémi Rière et ©Stéphanie Dupont – Braunschweig

La Quatuor Hanson et Victoire Bunel à la Halle aux Grains – Scène Nationale de Blois le jeudi 21 octobre 2021 à 20h30

Une voix féminine, quatre interprètes : cinq musiciens emblématiques d’une nouvelle génération éclectique qui imagine des programmes en forme de voyages. Le Quatuor Hanson s’associe à la mezzo-soprano Victoire Bunel pour une plongée dans la mélancolie. Ode au lyrisme, leur première collaboration fait dialoguer le chant d’Ariane abandonnée par Thésée (Haydn) avec l’intense univers de Webern, celui poétique de Dutilleux et la nostalgie italienne de Respighi. Fortes émotions en perspective…

 

A venir en novembre :

Transcriptions de Boccherini

Transcriptions Boccherini

Concert à l’Arsenal de Metz le 4 novembre  à 20h

Sa soif d’expérimentation, son désir de naviguer d’un répertoire à l’autre et son jeu immédiatement identifiable font de Sonia Wieder-Atherton une interprète rare, inclassable et libre. Avec sa complice Françoise Rivalland, elle partage le goût de l’exploration et du voyage sans limites.

Leur nouvelle aventure musicale nous conduit dans l’Espagne de la fin du 18e siècle aux côtés de Luigi Boccherini. Ce compositeur et violoncelliste de renom a considérablement enrichi le répertoire de son instrument de prédilection, à travers notamment l’écriture de nombreux concertos pour violoncelle et orchestre.

Sonia Wieder-Atherton et Françoise Rivalland en proposent une transcription pour cordes : violoncelle, violon, basson, contrebasse et cymbalum. L’occasion pour les artistes de faire résonner l’expressivité et la virtuosité de ces pages.

Le Quatuor Van Kuijk

QVK 2020 ©Svend Andersen BD site internet

©Svend Andersen

 

Le Quatuor Van Kuijk à Saint-Omer le mercredi 10 novembre et à Arles le dimanche 21 novembre

Le Quatuor Van Kuijk conclut en apothéose son intégrale des quatuors de Felix Mendelssohn avec La Belle Saison. Cette série s’achève sur un sixième et dernier opus poignant, véritable requiem écrit après le décès de Fanny, la chère sœur du compositeur. Le décès prématuré de Felix, quelques mois plus tard, achèvera de transformer le Quatuor op. 80 en œuvre testamentaire.

Désireux d’inscrire Mendelssohn dans l’histoire du quatuor à cordes, les Van Kuijk s’aventurent sur les traces d’Edvard Grieg, auteur depuis sa Norvège d’un unique Quatuor haut en couleur. Avec sa tonalité sombre, ses contrastes saisissants, ses nombreuses doubles cordes qui donnent une ampleur orchestrale au discours, l’œuvre semble cousine du drame mendelssohnien.

 

Quatuor Elmire & Michel Dalberto

elmire-dalberto

©FSP CLP

Concert  le 21 novembre à 11h au Méjan (Arles)

Fidèle défenseur du répertoire chambriste français, La Belle Saison sort de l’ombre une pièce bouleversante : écrit en 1917-1918 par un compositeur quasi aveugle et dévasté par le décès de son fils au front, le Quintette pour piano et cordes de Louis Vierne est une œuvre d’une intensité dramatique exceptionnelle. Au piano, le maître Michel Dalberto met à profit toute son expérience de la musique française pour accompagner ses jeunes camarades du Quatuor Elmire, formation prometteuse qui fait ici ses débuts dans La Belle Saison. Contemporain du Quintette, le quatuor n°2 du Hongrois Béla Bartók fait entendre la richesse de la création musicale qui se poursuit en Europe malgré la guerre.

 

Hymne à Ravel

Heisser:fouchenneret:Coppey

©T. Chapuzot ©Ji

Salon de la musique le 22 novemvre à 19h30 et concert le mardi 23 novembre à 20h30 à Cherbourg

Trois solistes français s’emparent de l’un des Graal de la musique de chambre : l’œuvre rare et précieuse de Maurice Ravel. Jean-François Heisser, Pierre Fouchenneret et Marc Coppey ont en commun la passion du répertoire et de la transmission. Ces trois pédagogues accomplis font entendre Ravel sous un jour inédit : instruments d’époque, retour aux sources, remise en question des traditions d’interprétation. Ils offrent ainsi une nouvelle jeunesse à des œuvres emblématiques de l’école française.

Ça a eu lieu en octobre :

Hymne à Ravel au Théâtre des Bouffes du Nord

245062977_4493992857360728_6523068201803356170_n245041249_4493992640694083_425353999236652802_n

 

Trois solistes français s’emparent de l’un des Graal de la musique de chambre : l’œuvre rare et précieuse de Maurice Ravel. Jean-François Heisser, Pierre Fouchenneret et Marc Coppey ont en commun la passion du répertoire et de la transmission. Ces trois pédagogues accomplis font entendre Ravel sous un jour inédit : instruments d’époque, retour aux sources, remise en question des traditions d’interprétation. Ils offrent ainsi une nouvelle jeunesse à des œuvres emblématiques de l’école française. L’incroyable volupté sonore du piano Chickering (1868) apporté spécialement pour l’occasion a donné encore plus d’éclat à ce programme sublimant la musique française la plus délicate !

 

Le Quatuor Zaïde avec Pierre et Théo Fouchenneret à Coulommiers

 

244732390_4481258205300860_7533565881843080531_n

244542657_4481258191967528_2538357807993831366_n

Artistes fidèles à La Belle Saison, les frères Pierre et Théo Fouchenneret reviennent pour une rencontre au sommet avec les quatre musiciennes du Quatuor Zaide, sous la figure tutélaire d’Eugène Ysaÿe. Le premier concert de La Belle Saison 21/22 à Coulommiers a rencontré un grand succès ! Au programme : 1er quatuor de Saint-Saëns, 2e sonate de Fauré, et surtout l’extraordinaire Concert d’Ernest Chausson pour sextuor.

 

 

 

 

 

 

 

Ça a eu lieu en septembre :

 

Le Quintette Aslan aux Allées Chantent en Isère

Retour en images sur les concerts du 24, 25 et 26 septembre 2021 avec le Quintette Aslan et Thomas Enhco aux Archives Départementales de l’Isère, dans la Salle Plissonnier de Primarette (concert organisé en partenariat avec Jazz en Bièvre) et au Chateau Teyssier De Savy. 
3 concerts en 3 jours !!!

243141739_4525038074184653_7986669647312438274_n
243125430_4525037957517998_756231955629543596_n
243096056_4525038060851321_5317435910922798602_n-1

 

 

 

 

 

 

 

BRAHMS !

 

5©Jean-Baptiste Millot / Neda Navaee / François Séchet

Depuis 2017, La Belle Saison porte un projet majeur avec B Records et Mezzo : la diffusion et l’enregistrement de l’intégrale de la musique de chambre de Brahms par une seule et même équipe. Une première mondiale!
La saison 2021-2022 marque l’aboutissement de ce projet pharaonique avec la sortie du coffret des 35 œuvres de musique de chambre de Brahms en 16 CD, enregistrées en live au fur et à mesure des concerts dans les lieux du réseau de La Belle Saison.
Programme 100% Brahms le 26 septembre 2021 au Festival de l’Orangerie de Sceaux.

LE QUATUOR VAN KUIJK AU FESTIVAL DE L’ORANGERIE DE SCEAUX

 

242314027_4424792880947393_4280833844831661741_n242300650_4424792870947394_2221987309899691000_n

Le samedi 18 septembre, dans ce monument historique d’exception le quatuor donnait un programme captivant mettant en valeur trois esthétiques singulières et tout à fait complémentaires : Mozart, Fauré, et le bouleversant opus 80 de Mendelssohn. Un moment unique, particulièrement apprécié par le public.
Bientôt la suite de leur périple le 10 et 21 novembre 2021 avec la Belle Saison !

 

LE TRIO ZADIG À LA COLLÉGIALE DE LA VILLE DE GERBEROY

 

Gerberoy-1

241999819_4402270686532946_2728214609939941064_n-1

Un moment d’exception le 12 septembre lors des Moments Musicaux de Gerberoy !

Récompensés par de multiples prix internationaux, adoubés par des figures telles qu’Ivry Gitlis ou Menahem Pressler, auteurs d’un disque remarqué, les complices du Trio Zadig naviguent entre les genres et entre les continents.

Entre grandes œuvres de l’histoire de la musique (tel le Trio « Dumky » de Dvořák), refrains familiers (West Side Story) et défis lancés à la curiosité des mélomanes, le programme imaginé par les Zadig pour La Belle Saison reflète leur identité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Belle Saison 2019-2020

RÉSIDENCE JAZZ À COULOMMIERS

Pour ses projets pédagogiques en 2018-2019 au sein du conservatoire de Coulommiers, La Belle Saison avait fait le choix d’une incursion dans le répertoire Jazz. C’est au clarinettiste et saxophoniste Thomas Savy que La Belle Saison a décidé de faire confiance, et plus largement au Quintet Archipel, pour accompagner les élèves vers l’improvisation.

Pour Thomas Savy, l’idée de cette résidence était d’enseigner la musique jazz comme on enseigne la musique classique, en essayant d’y trouver un espace de liberté : « Plus j’avance, et plus je me rends compte que jouer du classique ou du jazz, ce n’est pas si différent. Il s’agit toujours de partir de quelque chose et de le rendre vivant, expressif et bouleversant, ou alors très ennuyeux. Mais il faut aussi apprendre à se libérer. Le jazz comme le classique ont une histoire et des canons stylistiques dont il faut apprendre à se libérer ; et pour l’enseignement c’est pareil ! »

À travers cette vidéo, vous pourrez revivre et vous imprégner des moments forts de cette résidence.

Un grand merci au service culturel de Coulommiers, au conservatoire et à sa directrice Evelyne Leterme, au professeur Xavier Lebeau et aux participants. Merci également à Thomas Savy et au Quintet Archipel (Michael Felberbaum, Pierre de Bethmann, Karl Jannuska, Stéphane Kerecki).

Vidéo et prise de son : Aurianne Skybyk / Montage : Hugo Warynski

ACTIONS PEDAGOGIQUES 2019-2020

Dans le cadre du partenariat avec le service culturel de Coulommiers, ce 19 mai aurait dû être le jour du concert des enfants des écoles élémentaires Louis Robert, Charles de Gaulle et Jehan de Brie de Coulommiers. Jusqu’au la mi-mars, les six classes des écoles, allant du CE1 au CM1, ont pu bénéficier des interventions de Ravy Magnifique et Robin Corre pour le compte de l’association Talacatak à raison d’un atelier par mois. Pendant plusieurs mois, les élèves ont pu confectionner deux instruments chacun à partir de matériaux de récupération. C’est l’occasion de se remémorer ces ateliers pédagogiques à travers quelques photos prises pendant l’année.

Il nous faut aussi remercier l’association Talacatak et ses intervenants pour leur travail de qualité. Fondée en 2004 à Paris, elle se distingue de la fabrication d’instruments de musique brésiliens à partir de matériaux de récupération. Le projet de Talacatak est caractérisé par des actions artistiques, éducatives et sociales développées au travers d’ateliers artistiques d’éducation au développement durable, de prestations d’eco-évènements, de fabrication d’eco-instruments et de mise en place de projets artistiques et environnementaux. Talacatak tend à réduire les déséquilibres humains, écologiques et économiques.

Pour en savoir, plus vous pouvez vous rendre sur leur site internet : http://www.talacatak.org/

MISIA, REINE DE PARIS

©Eloi Fromangé-Gonin

©Eloi Fromangé-Gonin

Si le concert « Misia, Reine de la nuit » n’a malheureusement pu avoir lieu au Théâtre des Bouffes du Nord ce 6 avril, c’est Misia, la Muse de la Belle Époque, qui vient directement à vous en cette période de confinement !

Juliette Hurel (flûte), Hélène Couvert (piano) et Julie Depardieu (récitante) vous offrent, avec les moyens du bord et par smartphones interposés, cet extrait bucolique sur la mélodie d’ « Après un rêve » de Fauré pour vous accompagner dans ce week-end pascal qui s’annonce radieux.

Pour le voir, cliquez sur le lien ci-dessous :

https://mixcord.co/acapella/p/37GE_GFl8XosIvaP_41jIw/

LA BELLE SAISON LIVE – INTÉGRALE BRAHMS VOL.6

Depuis 2018, La Belle Saison porte avec ses partenaires B Records et Mezzo un projet majeur :  la diffusion et l’enregistrement de l’intégrale de la musique de chambre de Brahms, par une seule et même équipe artistique. Une première mondiale.

La fin d’année 2019 a vu la parution du cinquième opus de cette intégrale, avec les sonates pour alto et les Zwei Gesänge.

Depuis le 27 mars, vous pouvez retrouver sur toutes les plateformes de streaming musical, le Quatuor Strada, composé de Pierre Fouchenneret (violon), Sarah Nemtanu (violon), Lise Berthaud (alto), François Salque (violoncelle) ainsi qu’Eric Le Sage (piano) dans le sixième volume d’une intégrale de 13 CD et qui donnera lieu à un coffret réunissant les 27 œuvres à l’orée de 2021.

L’ensemble a enregistré, en live, les Quatuors à cordes Op.51 n°1, Op.51 n°2, n°3 Op.67 à la chapelle du Méjan d’Arles et le Quintette pour piano et cordes Op.34 au Théâtre à l’italienne de Coulommiers.

La Belle Saison du Trio Karénine & de Franck Krawczyk

Pour la saison 2019-2020, La Belle Saison a passé commande au compositeur Franck Krawczyk et au Trio Karénine pour porter une nouvelle création : le Witch Trio. 

Le Trio Karénine revient aux trios de Schumann (1847-1851), emblématiques du style de maturité du compositeur allemand. Repli vers l’intimité et lyrisme à distance sont les éléments constitutifs du dernier Schumann, marqué par l’écrasant héritage de Beethoven. La mise en perspective du musicien romantique avec Wolfgang Rihm et Franck Krawczyk établit un dialogue ininterrompu, fait de fantômes et d’hommages.

Lundi 2 mars, au Théâtre des Bouffes du Nord, le Trio Karénine a donné le point d’orgue final d’une série de six concerts et de deux résidences avec Franck Krawczyk.

Nous avons suivi le compositeur et les interprètes au cours de leurs résidences à la Maison Messiaen et à la Halle aux Grains de Blois. Découvrez sans plus tarder ces images inédites !

 

Résidences pédagogiques : retour en images

Depuis sa création en 2013, La Belle Saison favorise l’accès à la musique auprès des jeunes publics. Chaque saison, La Belle Saison s’engage avec plusieurs collectifs d’artistes sur les territoires par le biais de nombreuses actions pédagogiques, ponctuelles ou récurrentes. Si ces actions visent à sensibiliser en priorité les écoles, collèges, lycées, conservatoires, nous souhaitons aussi nous adresser aux diverses structures sociales souvent éloignées de la culture (EHPAD, Maisons de jeunes, associations de territoires…).

À ce titre, les actions pédagogiques menées en 2019 ont rencontré un grand succès avec plus de 7600 bénéficiaires pour 200 manifestations.

Au sein de la ville de Coulommiers, deux résidences ont lieu chaque saison. L’an dernier, Arnaud Guillou (artiste lyrique et metteur en scène), accompagné de Leslie Menahem et de Louise Ory, ont pris en charge une création musicale collective, La Forêt de l’Opéra, avec six classes d’élémentaires. L’aboutissement de ce projet par le biais d’un concert a eu lieu le 28 mai 2019 à La Sucrerie de Coulommiers.

Un travail enrichissant à la fois pour les enfants mais aussi pour Arnaud Guillou : « Ce qui m’intéresse particulièrement, c’est de travailler sur le domaine scolaire, et le groupe humain. C’est à dire de travailler sur cette micro-société qu’est une classe, avec des enfants très différents qui viennent de cultures et d’horizons divers ; on voit qu’avec le discours artistique, on arrive à créer un groupe homogène fait de toutes ces hétérogénéités. »

Cette année, La Belle Saison a décidé de faire appel à l’association Talacatak dont l’objectif est d’initier une démarche eco-responsable au moyen de la confection d’instruments de musique brésiliens à partir d’objets de récupération. Un résultat que vous pourrez venir voir, et écouter, le 19 mai 2020 !

 


 

Découvrez La Belle Saison